LE COIN FRANÇAIS A ITAMAR –19 DECEMBRE 2013

!cid_image003_jpg@01CF6E4D !cid_image004_jpg@01CF6E4D

par Moshe Goldsmith

 

Cette semaine Itamar a vécu une mémorable expérience hivernale  qui a commencé mercredi dernier  quand  les experts météorologiques nous ont informés de nous préparer à une tempête de neige. Bien sûr, l’exactitude des bulletins météorologiques n’est jamais fiable à cent pour cent. La plupart d’entre nous étaient sceptiques, mais tout de même anxieux. En fin de compte, il s’est avéré que la tempête fut celle du siècle. À partir de jeudi soir avec la neige et les rafales de vent l’énergie électrique de tous les quartiers d’Itamar fut coupée. Il faisait si froid que les familles ont essayé de rester au chaud. La plupart de nos résidents dépendent plutôt du chauffage électrique en raison des prix élevés du gaz et du fuel. Les plus chanceux avec leur chauffage au gaz et cheminées ont invité les gens dans leurs maisons pour se tenir au chaud.

 

 

La partie la plus difficile fut de préparer le Chabbat sans électricité. Nos lumières d’urgence à court de batterie ne fonctionnèrent plus et tout le monde n’avait pas de bougies. Nous étions littéralement dans les ténèbres. Le soleil ne perça pas une seule fois durant quatre jours. Il n’a tout simplement pas arrêté de neiger ! Ce fut vraiment une aventure que de marcher jusqu’à la shoul ( la synagogue ) le vendredi soir. Dans la synagogue des bougies ont été allumées sur chaque table et nous avons tous essayé de rester au chaud en nous agitant d’avant en arrière. Le vent hurlait et d’énormes flocons de neige ont rapidement bouché et obscurcit les fenêtres. Lorsque le service de la prière du soir fut terminé nous avons tous commencé la difficile tâche d’essayer de rentrer à la maison sans être congelés.

Bien sûr, sans chauffage, nous n’aurions pas échappé au monde extérieur froid et enneigé. Ceux qui vivaient près de la synagogue ont pu retourner à la maison avant d’avoir été transformés en bonhommes de neige, mais beaucoup n’ont pas été aussi chanceux. Le repas du Shabbat a été une expérience incroyable et nous avons vraiment apprécié les bougies de Shabbat. Malheureusement, la nourriture refroidit vite dans nos assiettes avant même de l’avoir mangée mais d’autre part, l’ambiance était tellement spéciale et c’était une occasion fantastique pour câliner nos enfants et partager nos pensées avec nos familles. Le samedi soir des engins ont dégagé la neige et ouvert les routes pendant une courte période et des familles avec de très jeunes enfants ont pu être évacués vers les régions côtières d’Israël. Dimanche matin la neige fondait mais très lentement.

 

 

Le soleil tant attendu enfin a montré son visage et nous avons pu voir les collines environnantes entièrement colorées de blanc. Nous nous demandions « Était-ce la Suisse ou Israël ? » puis les écoles ont été fermées et personne n’a pu se rendre au travail. Pendant que les enfants se réjouissaient avec la neige, les adultes ont essayé de savoir quand l’électricité serait rétablie dans leurs foyers et comment ils allaient obtenir de la nourriture pour leurs familles. Les seuls véhicules en mouvement étaient ceux de la sécurité et les jeeps de l’armée qui dirigeaient quelques chasse-neige afin de dégager les principales routes d’accès. Le personnel et les bénévoles de la communauté Itamar travaillèrent sans relâche et se rendirent dans chaque maison afin de s’assurer que tout le monde était sauf.

 

Ensuite, l’image complète de la situation s’est précisée. Les agriculteurs d’Itamar ont perdu leurs serres et du bétail. Des arbres étaient déracinés un peu partout. L’usine de parfum d’Itamar s’était totalement effondrée sur son stock, de même pour notre parc animalier qui a été détruit. Trois salles de classe de notre école se sont effondrés aussi. Mais d’autre part, la beauté des paysages était au-delà de l’imagination. Des gens venant d’endroits comme Tel Aviv , Netanaya et la zone côtière furent très heureux de se retrouver en moins d’une heure au coeur notre petite Suisse !

 

P.S. : Beaucoup de filles sont nées récemment à Itamar ! Apparemment la neige aurait joué un certain rôle dans ces évènements..

Mazal tov à Michal et Ohad Gadot pour la naissance d’une fille.

Mazal tov à Mivaseret et Yehuda Rekinatin pour la naissance de deux jumelles.

Mazal tov à Yisrael Chav and Milkah pour la naissance de deux jumelles.

Mazal tov à Eliyahou et Renanah Miller pour la naissance d’une fille.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *